Les ordinateurs quantiques : bonne ou mauvaise idée ?

les-ordinateurs-quantiques-bonne-ou-mauvaise-idee.jpg

Déjà que les ordinateurs classiques, c’est-à-dire ceux que nous connaissons et que nous utilisons aujourd’hui sont assez compliqués à comprendre en ce qui concernent leurs spécifications techniques en matière de calculs qu’ils sont aptes à réaliser, les spécialistes ont créé à présent les ordinateurs quantiques.

ordinateurs.jpg

Ils sont dix mille fois plus puissants que des ordinateurs normaux. Ils peuvent faire des calculs ou des statistiques de données très impressionnantes et ce, à une vitesse incroyable. Voyons donc comment les ordinateurs quantiques se définissent exactement.

Comment les ordinateurs quantiques se définissent-ils ?

Même si nous ne sommes pas très futés dans le domaine de l’informatique, nous savons tout de même qu’un ordinateur tout à fait normal réussit à effectuer des opérations grâce à sa base de travail qui sont les codes comme les séries de bits composés soit de plusieurs zéro, soit de plusieurs un.

ordinateurs-quantiques.jpg

Les ordinateurs quantiques quant à eux, ne sont pas sur le bits, mais sur le qubits, ce qui est manifestement plus rapide et plus puissant. Cela signifie que le qubits est composé de plusieurs chiffres zéro et de plusieurs chiffres un à la fois. Prenons un exemple de ce que les ordinateurs quantiques peuvent faire. Ils sont capables de réaliser plus de 2000 calculs à la fois en un rien de temps, ce qui est tout simplement impossible avec un simple ordinateur.

Seraient-ils une menace pour la protection de nos données Internet ?

Les ordinateurs quantiques sont en effet à même de trouver de nouveaux remèdes sur le plan médical et aussi de résoudre des problèmes en rapport à la science. Les ordinateurs quantiques peuvent même trouver des planètes dans l’univers qui peuvent être habitées par le genre humain. Mais concernant les données sur internet, ces ordinateurs seraient-ils une menace? Vu qu’ils sont tellement intelligents, la réponse est oui car ils peuvent en effet pirater toutes les barrières comme les codes de sécurité des bases militaires ou encore les codes bancaires.